fbpx

POURQUOI TU NE MERITES PAS DE REUSSIR ET TE SABOTE CONSTAMMENT

mériter de réussir
đŸ€”đŸ€”đŸ€” POURQUOI TU NE MERITES PAS DE REUSSIR ET TE SABOTE CONSTAMMENT đŸ€”đŸ€”đŸ€”
 
Je pense sincĂšrement qu’une des choses qui empĂȘchent le plus de faire de grandes choses n’est pas :
 
– Leur parents
 
– Leur milieu social
 
– Leurs talents
 
– Leurs compĂ©tences
 
– Leur taille
 
– Leur Ăąge
 
– Leur passĂ©
 
– Etc…
 
Mais uniquement L’HISTOIRE QU’ILS SE RACONTENT A PROPOS DE :
 
– Qui ils sont
 
– Ce qu’il est possible ou non de d’ĂȘtre, de faire et d’avoir
 
– Si ils mĂ©rites de rĂ©ussir ou non
 
 
Et c’est fou de voir Ă  quel point en tant qu’ĂȘtre humain, nous avons cette capacitĂ© Ă  se raconter des histoires qui n’ont aucun sens mais…
 
Auxquelles nous croyons fermement et qui nous empĂȘchent vĂ©ritablement de libĂ©rer notre potentiel.
 
Avant de raconter mon histoire, j’aimerai que tu rĂ©flĂ©chisses Ă  ce que je suis sur le point de te partager…
 
🙏🙏Crois-tu en un dieu ? En la vie ? Ou en quelque chose ?
 
Imaginons que tu crois en quelque chose et que ce quelque chose soit justement la raison pour laquelle tu es sur terre aujourd’hui.
 
Penses-tu rĂ©ellement que ce quelque chose donne la vie Ă  des millions d’ĂȘtres humains chaque jour en faisant un tri et en se disant :
 
« Lui il méritera de réussir », « Lui non ! » « Elle oui », « Elle vraiment pas ! »
 
Entre toi et moi, tu crois vraiment que cela se passe comme cela ?
 
Si c’est le cas, permets-moi de te dire que l’histoire que tu te racontes est encore plus grave que celle que je m’imaginais en Ă©crivant ce post.
 
Bref..
 
Cela montre bien qu’Ă  la naissance, nous sommes bien lĂ  pour exprimer notre plein potentiel et pour pouvoir rĂ©ussir notre vie (en fonction de notre propre dĂ©finition).
 
Seulement… au fil du temps, tu commences Ă  venir justifier le fait que tu ne puisses pas faire cela ou pas ĂȘtre cela.
 
Et tu ne remets jamais en question ces « je ne peux pas ».
 
Seulement, cela va beaucoup plus loin que juste un « je ne peux pas ».
 
Cela conditionne ta vie sans mĂȘme que tu ne t’en rendes compte.
 
Car tes choix sont à 95% gouvernés par ton subconscient.
 
 
✹✹✹Lorsque j’ai dĂ©cidĂ© de me lancer dans le coaching et d’ĂȘtre entrepreneur, j’avais 22 ans.
 
A cet Ă©poque, j’Ă©tais persuadĂ© que j’Ă©tais « trop jeune ».
 
Et mĂȘme si ma partie consciente voulait rĂ©ussir.. Ma partie inconsciente faisait tout pour confirmer le fait que j’Ă©tais trop jeune.
 
La premiĂšre annĂ©e, je ne trouvais pas de clients… (ou trĂšs peu, merci d’ailleurs Ă  ceux qui m’ont fait confiance).
 
Pourquoi ?
 
Tout simplement parce qu’aujourd’hui, les Ă©tudes montrent que les Ă©motions se transmettent.
 
Et imagine si je ressens du doute et de la peur au moment de rencontrer un client.
 
Il va ressentir ce mĂȘme doute et ce manque d’assurance… (aussi bon soit mon discours)
 
C’est pareil dans tous les domaines de vie : couple, finance, social, Ă©panouissement personnel, famille…
 
SI tu penses inconsciemment que tu mĂ©rites pas de rĂ©ussir, tu auras les rĂ©sultats que tu t’es programmĂ© Ă  avoir : ne pas rĂ©ussir.
 
Mais si on revient à mon histoire : Je me pensais trop jeune pour réussir.
 
On est d’accord que si juste une histoire que je me racontais.
 
Et que cette histoire venait justifier mes Ă©checs.
 
Mais si on est honnĂȘte et qu’on regarde de haut ce qu’il passe : Est-ce qu’il existe au moins une personne sur terre qui Ă  22 ans ou moins a rĂ©ussi en tant qu’entrepreneur ?
 
La réponse est oui.
 
Et elle est presque toujours oui.
 
MĂȘme si la rĂ©ponse est non : Tout est impossible jusqu’Ă  ce que quelqu’un le rende possible.
 
Tu peux toi aussi, tu le mĂ©rites autant que les autres, rendre ce qui t’inspire possible.
 
J’aimerais que tu prennes 2 minutes, une feuille de papier et un crayon et que tu commences par te demander :
 
« Dans quel domaine de ma vie n’ai-je pas les rĂ©sultats que je veux ? ».
 
Une fois que tu as cela, demande-toi « Quel histoire je me raconte à propos de moi ou des autres qui me limite par rapport à cela ? »
 
Quelques exemples d’histoires courantes :
 
– Je suis trop jeune / vieux pour rĂ©ussir
 
– Il y a plein d’autres personnes qui font dĂ©jĂ  ce que j’ai envie de faire
 
– Je ne vois pas ce que je pourrais apporter de diffĂ©rent
 
– Je n’ai jamais Ă©tĂ© un bon communicant / un bon vendeur
 
– Je n’aime pas le marketing
 
– J’ai toujours Ă©tĂ© timide
 
– Dans ma famille, tout le monde a toujours Ă©tĂ© salariĂ©
 
– Cela ne sert Ă  rien de gagner beaucoup d’argent, je ne sais pas ce que j’en ferais
 
– Les personnes qui gagnent beaucoup d’argent sont des escrocs / Ă©goistes / travaillent trop
 
– Je ne suis pas assez bien pour attirer le type d’homme ou de femme qui me correspond
 
– Je n’ai pas le corps qu’il faut
 
– J’ai toujours Ă©tĂ© gourmand
 
– Je n’ai jamais Ă©tĂ© sportif
 
– Bref… je pourrais y passer la journĂ©e tellement on peut ĂȘtre crĂ©atif en tant qu’ĂȘtre humain lorsqu’il s’agit de se mettre ses propres limites
 
La 3 Ă©tape va consister Ă  te demander :
 
– « Est-ce que cela est 100% vrai ? »,
 
– « Est-ce qu’il existe au moins une personne au monde qui a les mĂȘmes circonstances mais qui pourtant a les rĂ©sultats que je souhaiterais avoir ? »
 
– « Est-ce qu’il existe au moins un moment dans ma vie oĂč ce que je viens de dire ne s’est pas vĂ©rifiĂ© ? ».
 
4 Ăšme Ă©tape :
 
Evaluer le coût de continuer à penser comme cela.
 
Demande-toi qu’est-ce qu’il va se passer dans 1 an, dans 5 ans, dans 10 ans, au dernier jour de ta vie si tu continues Ă  penser comme cela ?
 
Comment tu te sentiras ? Rempli de l’intĂ©rieur ou avec des regrets ? Ressens-le !
 
5Ăšme Ă©tape :
 
Remplacer l’histoire que tu te racontes par une histoire qui te tires vers le haut.
 
Et continue à ancrer cela jour aprÚs jour pour devenir le nouveau toi, le toi illimité, qui est venu sur terre avec une mission et qui a :
 
– le droit de rĂ©ussir
– le droit de se rĂ©aliser
– et le droit de vivre la vie dont il rĂȘve vraiment
 
VoilĂ …
 
Ce qu’il te reste Ă  faire : Partager ce post car tu sais comme moi que cela peut aider Ă©normĂ©ment de personnes Ă  prendre conscience des limites que l’on s’inflige seul.
 
Je serai Ă©galement curieux que tu me dises en commentaire quelle est l’histoire que tu te racontes et que tu vas dĂ©cider de lĂącher Ă  partir de maintenant.
 
Si tu veux qu’on en discute tous les 2, j’ai quelques crĂ©neaux de libre la semaine prochaine et je serai ravi de pouvoir t’aider !
 
Envoi-moi un message privĂ© et on verra si je peux t’aider 🙂
 
Julien

julienmusy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.