fbpx
Comment trouver plus de clients sans stratégie marketing

Comment trouver plus de clients sans stratégie marketing

 Trouver plus de clients dépend-il de cela ?

Clickfunnels, kartra ou learnybox ?
 
Apprendre le copywriting ? La vente ? La publicité facebook ?
 
Comment mettre en place mon tunnel de vente ?
 
Rien de tout cela n’est le plus important dans ton business.
 
Car ici, je viens de parler de te parler des outils, des compétences et des stratégies.
 
C’est intéressant mais c’est uniquement ce qui se joue sur la partie visible.
 
Si tu travailles uniquement sur ces 3 niveaux, tu pourras multiplier par 2 ou 3 ton chiffre d’affaire avec beaucoup d’énergie.
 
Mais ce que j’aimerais te proposer aujourd’hui, c’est de t’expliquer comment tu peux le multiplier par 10 en 12 mois.
 
Si tu veux faire cela, tu vas être obligé de jouer sur la partie invisible : L’intention et l’état d’esprit.
 
Car il y a 5 étages dans ton business.
 
(Les 5 étages que tu peux trouver sur la photo…)
 
Plus tu changes en amont, plus les changements en terme de résultats sont grands.
 
Et je suis prêt à parier qu’aujourd’hui si tu n’as pas les résultats que tu veux, ce n’est pas à cause des stratégies, ni des compétences ni des outils mais plutôt au niveau de ton intention et de ton état d’esprit.
 
Parlons de ces 2 premiers étages :
 

1) L’INTENTION ET LA VISION

 
Tous les résultats que tu as dépendent de la vibration que tu émets.
 
Et cette même vibration dépend des pensées et émotions que tu as le plus souvent.
 
Quand tu rencontres un client potentiel, est-ce que ton intention est de lui vendre quelque chose à tout prix parce que tu ressens de la peur et tu ne sais pas comment tu vas finir le mois ?
 
Ou
 
Est-ce que tu souhaites passer un merveilleux moment à ces côtés et voir si tu es la meilleure personne pour le servir ?
 
Ton intention et ta vision détermine le type de personne que tu vas attirer et ton niveau de leadership.
 
Tu peux avoir le meilleur tunnel de vente du monde… si ton intention est lourde il ne se passera rien.
 
Car cela se sent dans une vidéo… dans un appel… dans une conférence…
 
Tu peux cacher beaucoup de choses sur toi mais pas ta véritable intention, les gens le ressentent et encore moins ta vibration, les gens le percoivent.
 
Ok ?
 
Une fois que tu as défini une vision à long terme pour toi et ton entreprise, demande-toi si ton intention à chaque instant est en accord avec cette vision ?
 
Est-ce que les pensées que tu as au quotidien te rapprochent de ce rêve ou pas ?
 
Une fois que les fondations par rapport à ton intention, ta vision et ta vibration sont stables, on peut passer au 2nd étage de la pyramide : l’état d’esprit.
 

2) TON ETAT D’ESPRIT

 
Si tu as défini une certaine vision mais que tes croyances t’empêchent d’y croire, c’est mort.
 
Car ton cerveau est conditionné pour confirmer ce qu’il pense vrai.
 
Ainsi si tu penses qu’il est impossible pour toi de générer 100K€/mois, cela le sera effectivement.
 
Tu dois donc t’assurer que les croyances que tu as viennent soutenir la vision que tu as défini et l’intention que tu as au quotidien.
 
Que crois-tu par rapport à toi ?
Que crois-tu par rapport au business ?
A l’argent ?
Que penses-tu qu’il est possible de faire et de ne pas faire ?
Merites-tu d’être un leader ? D’être l’autorité de ton marché ?
Penses-tu que ton plus grand rêve est accessible dans les 24 prochains mois ? Pourquoi ? Comment le sais-tu ?
 
Pose-toi ces questions si tu souhaites mettre en lumière tes croyances limitantes…
 
Car tant qu’elles seront dans l’ombre, elles viendront bloquer ce que tu veux vraiment.
 
Une fois que tu as défini ce que tu voulais vraiment avec la bonne intention et que tu as l’état d’esprit qui vient soutenir cette vision, on peut alors parler de la stratégie.
 

3) LA STRATEGIE

 
Qu’est-ce qu’une stratégie efficace ?
 
C’est tout simplement la manière la plus simple, la plus rapide et celle qui demande le moins d’effort pour atteindre ton objectif.
 
Voilà la définition la plus basique de ce qu’est une stratégie.
 
Je ne vais pas développer ce paragraphe puisqu’il va dépendre de plusieurs facteurs : tes forces, tes talents, ce que tu aimes faire, ton business, ce que tu vends…
 
Ce que je te conseille, c’est par contre de ne pas réinventer la roue.
 
Tout ce que tu as à faire pour la stratégie ?
 
Trouver une personne qui a le même profil que toi et qui a réalisé ce que tu veux faire puis lui demander ce qu’il ferait à ta place.
 
C’est aussi simple que cela.
 
Une fois que tu as défini une stratégie efficace pour toi, tu vas alors devoir développer certaines compétences.
 

4) LES COMPETENCES

 
Quelles sont les 3 à 5 compétences que tu as besoin de développer pour que la stratégie que tu as défini plus tôt fonctionne ?
 
Comment peux-tu les développer ?
 
Quand ?
 
Avec qui ?
 
Comment tu sauras que le niveau de développement de ces compétences est satisfaisant ?
 
Je te laisse y répondre…
 
…mais je te précise juste que c’est de la folie de vouloir atteindre un objectif si tu n’es pas prêt à développer les compétences adéquates.
 

5) LES OUTILS

 
C’est marrant de voir que souvent les personnes me posent la question : tu utilises quel logiciel ?
 
Webinarjam ou learnybox ?
 
Je vais être honnête avec toi : on s’enfout.
 
Les outils sont des détails, ce n’est pas là que tu dois mettre ton énergie.
 
Tu peux atteindre les 100K€/mois avec des outils moyens si tu as les 4 premiers niveaux solides.
 
Mais surement pas l’inverse.
 
Choisis les outils qui te semblent les plus adaptés mais n’en fait pas le centre de ton attention.
 
Voilà ce que j’avais envie de te partager ce matin… Cela te parait peut-être basique mais pourtant, je te garantis que ce qui m’a permis de passer de 2K€/mois à 127K€/mois en 10 mois se joue avant tout au niveau 1 et 2 : Vision / intention et état d’esprit.
 
J’aimerai que tu me dises en commentaire ce que tu retiens de ce post 🙂.
 
Je te souhaite une merveilleuse journée.
 
– Julien
Comment vendre du coaching facilement ?

Comment vendre du coaching facilement ?

 Dans cet article, j’aimerai t’aider à comprendre comment vendre du coaching facilement…
Car peut-être que ces remarques sont familières :
 « Je vais réfléchir »
« Il faut que j’en parle à ma femme »
« Je te tiens au courant »
« Je ne suis pas sûr que cela soit le bon moment »
 
Voilà ce que tu entends peut-être régulièrement à la fin de tes appels/sessions découverte lorsque tu essaies de vendre du coaching (peu importe comment tu les appels : coaching gratuit, session stratégique, session découverte…).
 
Pourtant, tu sais que tu pouvais aider cette personne en face de toi…
 
Tu ressors de l’appel frustré et tu te demandes « Pourquoi les gens ne veulent pas de mes services ? Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à vendre du coaching ? ».
 
Cela a été longtemps ce à quoi ressemblait le développement de mon business…
 
Avant de découvrir les 4 étapes clés qui vont permettre à ton prospect de devenir naturellement client et de vendre du coaching sans avoir d’objections (qui ne sont que des excuses au font).
 
Avant que l’on rentre dans ces 4 étapes, j’aimerai partager avec toi un changement d’état d’esprit qui va vraiment être clé si tu souhaite convertir + de 50% de tes prospects en client.
 

TU N’ES PAS LA POUR AIDER LA PERSONNE DURANT LA SESSION STRATEGIQUE NI POUR RESOUDRE SON PROBLEME MAIS UNIQUEMENT POUR LUI FAIRE PRENDRE CONSCIENCE QU’ELLE A BESOIN DE TOI.

 
Whatttttt !???
 
Mais Julien, moi je suis pas un vendeur et je veux que la personne reparte satisfaite et aille mieux à la fin de cette session. Et c’est justement là que se trouve peut-être ton erreur.
 
Ce qui se passe, c’est que lorsque tu reçois de l’information et que tu as l’impression d’avancer ou de résoudre un problème alors ton cerveau va secreter une décharge de dopamine.
 
Ce qui fait que lorsque tu aides ton prospect à résoudre un problème lors de la session stratégique plutôt que de lui apporter de la clarté sur là où il en est, là où il veut aller et mesurer cet écart alors tu es en train de créer une décharge de dopamine chez ce prospect.
 
En quoi est-ce un problème ?
 
Cela va l’aider à se sentir confiant pour la suite et il va alors se dire que c’est bon, c’est réglé et qu’il n’a plus besoin de toi.
 
Sauf… que tu sais très bien ce qui se passe…
 
Ce n’est pas parce qu’il se sent mieux dans l’instant et les heures ou jours qui arrivent que son problème est résolu.
 
La plupart du temps, il a besoin d’être accompagné pour maintenir ce changement dans la durée ou implémenter les choses (si tu es plus du côté consulting).
 
Et donc en l’aidant à résoudre son problème durant cette session offerte, tu ne rends service à personne :
 
  1. Car toi, cela ne te ramène pas de clients.
  2. De son côté, lui il se sentira à nouveau bloqué d’ici quelques jours.
 
Il est donc hyper important que tu arrives avec cette intention d’aider ton client à changer sa vie sur le long terme ce qui implique peut-être le fait de ne pas l’aider (à travers tes outils) durant cette première session mais de lui faire prendre conscience qu’il a besoin de toi.
Si tu réussis à changer ton état d’esprit sur ce point, je te garantie que tu arriveras facilement à vendre du coaching.
 
 

Comment vendre du coaching simplement ?

 
On y vient justement avec ces 4 étapes.
 
1) Mettre la personne à l’aise
2) Ouvrir la discussion
3) Objectif & diagnostic
4) Proposer ton offre
 
Passons en détail chacune de ces 4 étapes
 
 

1) Mettre la personne à l’aise

 
Ce qu’il faut comprendre, c’est que se faire coacher est souvent un acte engageant ce qui signifie que la personne en face de toi a peut-être un peu peur… ou n’est pas forcément à l’aise.
 
Il est donc très important avant même de rentrer dans le vif du sujet de la mettre à l’aise sinon toutes les questions que tu poseras par la suite obtiendront des réponses superficielles.
 
Comment faire pour mettre la personne à l’aise ?
 
Plusieurs possibilités.
 
La première : Lui demander comment elle va ? Cela parait basique pourtant si tu prends vraiment le temps d’écouter la réponse, cela permet à la personne de passer un premier cap de confiance.
 
La seconde : Lui demander d’où elle t’appelle si tu fais cela par skype et enchaîner avec un truc basique du genre « Il fait beau aujourd’hui chez toi ? ».
 
Cela peut paraitre stupide pourtant cela brise la glace.
 
Et crois-moi tu ne veux surtout pas faire une séance avec une glace qui vous sépare.
 
La troisième : Trouver rapidement un point commun. Il n’y a rien de plus efficace que de trouver un point commun pour créer du lien avec une personne, je te laisse être créatif pour cela.
 
 

2) Ouvrir la discussion

 
Il va y avoir 2 choses à faire de ton côté pour ouvrir la discussion et entamer la session de la meilleure manière possible :
 
1. Lui expliquer tout simplement le déroulé de l’appel ou de la séance. Cela permet de rassurer la personne et qu’elle sache à quoi s’attendre
 
2. Lui poser cette fameuse question : « Qu’est-ce qui t’a motivé à ce que l’on ait cet appel ? Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ? ».
 
Grâce à cette question, la personne va te donner énormément d’éléments précieux qui vont te permettre par la suite de pouvoir la motiver à s’engager avec toi.
 
Certaines personnes vont répondre à cette question en une phrase alors que d’autres vont parler 10 minutes… mais n’hésite pas à creuser en lui posant des questions du type : « Que veux-tu dire par là ? » … (Car ton but durant cette session est vraiment d’identifier sa douleur).
 
 

3) Objectif & Diagnostic

 
Je ne vais pas aller en détail pour cette partie (si tu souhaites plus de détails, envoie-moi un MP et je t’enverrais la vidéo complète) mais je veux juste que tu comprennes l’esprit derrière.
 
Ton but durant cet appel est que la personne prenne conscience de là où elle en est, là où elle va elle est.
 
Mais surtout qu’elle puisse mesurer le gap entre ces 2 endroits et qu’elle prenne conscience qu’elle doit changer maintenant et pas dans 10 ans.
 
Comment faire ?
 
Tout simplement en lui posant des questions et en creusant sans jamais présupposé une réponse.
 
Tu veux être la personne qui va faire émerger ce que personne n’a jamais fait émerger avant.
 
Beaucoup de personnes ne savent pas pourquoi ils veulent atteindre un objectif ni en quoi ce qu’ils vivent sont des problèmes.
 
Et tant qu’il n’y a pas prise de conscience de ce qui les motive réellement, il n’y aura pas de réel engagement au changement (et par conséquence, ils n’achèteront pas).
 
Ton objectif est donc d’apporter de la clarté à la personne par rapport à ce qu’elle veut mais surtout lui faire prendre conscience de ses motivations profondes et de pourquoi elle a envie de changer maintenant car si tu maitrises cette partie, tu n’auras même pas besoin de vendre puisque c’est la personne elle-même qui te demandera ce que tu proposes.
 
Ecoute-là avec un niveau de présence comme personne ne l’a jamais fait auparavant. Et aide-là à mettre en lumière ces objectifs & motivations comme personne ne l’a jamais fait auparavant. Voilà ce que tu dois faire.
 
Tu veux aussi comprendre ce que la personne a déjà essayé et qui n’a pas marché pour résoudre son problème (de manière à ce que tu ne lui propose pas plus de la même chose.
 
Une fois que cette partie est terminée, tu vas pouvoir poser une question de transition :
 
« Si je pouvais t’aider à résoudre ce problème, quand est-ce que tu voudrais que l’on commence ? ».
 
Là, tu attends une réponse et une seule : MAINTENANT !
 
Si la personne te dit « dans 3 mois », c’est qu’elle n’est pas vraiment engagée à changer maintenant et tu ne pourras pas lui vendre quelque chose, il ne te servira donc à rien d’aller plus loin.
 
Par contre, lorsque la personne te dit « Maintenant », c’est une porte ouverte à ton offre que tu vas maintenant pouvoir présenter.
 
 

4) Proposer ton offre

 
Après qu’ils t’aient dit « maintenant », je t’invite à répondre « ok cool. J’ai quelque chose qui peut justement faire cela pour toi. Dis-moi si tu veux que je t’en dises plus à propos de cela. ».
 
Pourquoi faire cela ?
 
Car tu attends un oui et si il te dise oui à ce moment-là, tu enlèves toute la résistance du vendeur puisque c’est eux-mêmes qui t’ont demandé de leur présenter.
 
Ensuite, tu peux leur présenter ton offre.
 
Attention… ton offre n’est pas un nombre de séances, un ensemble de vidéos ou quoi que ce soit …
 
Ton offre c’est un résultat (si ce n’est pas clair pour toi, je t’invite à regarder la vidéo épinglée en haut de ce groupe).
 
Car c’est la plus grosse erreur que je peux voir chez les coachs… ton client veut résoudre un problème et atteindre un résultat spécifique… le reste il s’enfout !
 
Et donc tu dois lui présenter ton offre en terme de résultat et de transformation que cela va lui apporter dans sa vie ou dans son business. Ton but est également de la projeter après avoir résolu le problème.
 
Au moment où tu annonces le prix, assure-toi d’avoir ancré ce prix par rapport à un prix plus élevé et également par rapport à ce qui est important pour lui.
 
Par exemple, si mon client veut atteindre 250 000€ de CA, je vais lui dire : « Ok donc l’offre que je viens de te présenter va te permettre d’atteindre 250 000€ de CA et de pouvoir voyager avec ta femme et tes enfants pour faire le tour du monde dont tu m’as parlé tout à l’heure et le tarif pour cela est de 15 000€ ».
 
Si tu n’es pas dans le business comme moi et que ton offre n’a pas de « valeur monétaire », ce n’est pas grave mais assure-toi de lui rappeler les bénéfices émotionnels de prendre ton offre avant d’annoncer le prix.
 
Tu peux également lui poser une question avant d’annoncer ton prix du type : « Quelle valeur cela a pour toi de résoudre tel problème…. ? »
 
Ensuite tu annonces le prix et tu te tais.
 
Oui tu te tais !
 
Car le silence est l’arme la plus puissante dans la vente.
 
J’ai même parfois des clients qui me disent « Julien, je ne t’entends plus tu es toujours là ? ». Je réponds juste oui.
 
Car je veux les laisser face à eux-mêmes car si tu commences à parler tu les empêche de réellement prendre une décision.
 
Voilà… il te reste à lever les objections, j’y reviendrais sur un prochain post dédié car cela est un sujet à soi tout seul.
  
J’espère en tout cas que ce post t’a apporté de la valeur et va t’aider à vendre du coaching facilement !
 
 
-Julien
 
Les 4 Etapes Pour Attirer De Nouveaux Clients Haut De Gamme

Les 4 Etapes Pour Attirer De Nouveaux Clients Haut De Gamme

1 an.

C’est la durée durant laquelle j’ai galéré en tant que coach.

Lorsque je me suis lancé, je voulais aider mes clients tout en gagnant très bien ma vie.

Pourtant, ce n’est pas tout à fait comme cela que ça s’est passé.

Heureusement, cette dernière année, j’ai compris comment Comment Vendre Des Programmes Premiums & Attirer Les Meilleurs Clients.

C’est ce qui permet notamment à mon entreprise de générer plusieurs dizaines de milliers par mois de chiffre d’affaire alors qu’il y a 6 mois, je n’avais même pas d’activité dans le marketing.

Dans cet article, j’aimerai t’expliquer comment tu peux très bien gagner ta vie en tant que coach / consultant, avoir un flot constant de nouveaux prospects qualifiés et pouvoir choisir de travailler uniquement avec les meilleurs clients.

En réalité, il y a 4 choses dont tu as besoin pour cela pour attirer de nouveaux clients haut de gamme.

Si tu mets en place ces 4 éléments, ton entreprise de coaching peut facilement atteindre les 10 000€/mois, 20 000€/mois ou 50 000€/mois.

(Et je sais que quand j’annonce ces chiffres, certains vont s’offusquer et me dire que c’est impossible. Tant mieux car si tu as cette réaction, c’est clairement que nous ne sommes pas fait pour travailler ensemble).

Bref… voici les éléments dont tu as besoin pour créer une entreprise de coaching profitable et qui vient soutenir ton style de vie idéal et attirer de nouveaux clients haut de gamme chaque jour de l’année.

1) Une Offre Irrésistible

Si tu proposes 8 séances de coaching d’une heure, tu fais simplement la même chose que tes concurrents. Et on va vite casser le mythe : si tu veux développer ton business rapidement, tu ne peux pas fixer tes prix à l’heure.

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’en faisant la même chose que tes concurrents, tu auras les mêmes résultats que tes concurrents, c’est à dire une activité qui survit.

Si tu veux avoir une activité profitable et épanouissante, tu dois créer des offres basées sur le résultat qu’elle apporte. Et tu sais quoi ?

Ton client se fout de du temps que tu vas passer avec lui, ce qu’il veut lui, c’est résoudre son problème et atteindre un résultat.

Tes prix ne doivent donc pas être fixé en fonction du nombre de séances ou du temps passé mais plutôt en fonction de la valeur du résultat pour ton client.

Et je sais que certains se disent : « Oui mais Julien, tu vends du marketing donc c’est simple pour toi de vendre la valeur du résultat, moi, il n’y a pas de valeur monétaire ».

Cela n’a rien au voir et au contraire : Quel est la valeur pour un parent dont la communication avec son enfant est coupée de résoudre ce problème ? Enorme bien sûr !

Cette valeur est peut-être même plus grande que développer un business d’un point de vue de la douleur émotionnelle pour la personne donc clairement, c’est une croyance limitante de penser que l’on ne peut fixer de prix haut de gamme que dans le marketing ou le coaching business.

Je fais partie d’un mastermind aux états-unis où il y a des coachs santé, des coachs relationnels et même un coach qui aide les jeunes à trouver leur voie, et chacun d’entre eux demande entre 5 000€ et 10 000€ pour un accompagnement sur 12 semaines.

Cela te parait peut-être impossible ou déplacé… pourtant, il y a des gens qui font payer encore plus cher. Et attention à ne pas aller chercher l’autre croyance limitante qui dit « Oui, mais moi je m’adresse pas forcément à des gens qui ont beaucoup d’argent ».

Encore une fois, c’est une projection, tu ne sais jamais combien les personnes ont sur leur compte en banque. Et certains sont tellement engager à changer et résoudre leur problème qu’ils sont prêts à payer très cher.

Retiens cela, tes offres doivent venir résoudre un problème brulant pour tes prospects et le prix doit être fixé en fonction de la valeur du résultat pour la personne (surtout pas en fonction de ce que font tes concurrents contrairement à ce que beaucoup pensent).

2) Ton Client Optimal

Attirer de nouveaux clients, c’est top…

Mais faut-il encore définir qui tu souhaites attirer.

Beaucoup de coachs sont tellement en galère qu’ils cherchent à vendre à tout le monde. Et dès qu’un prospect veut bien les appeler, ils disent « Oui » et ont faim.

Pourtant… tu ne connais ce dicton : « Celui qui chasse 2 lièvres n’en obtiendra aucun ».

C’est exactement pareil ici.. car si tu veux proposer des prix premiums, tu vas t’adresser à des personnes qui cherchent des spécialistes, pas des généralistes.

Lundi dernier, j’ai eu une conversation avec un coach et je lui ai demandé « Dans quel domaine il aidait les gens ? », il m’a répondu :

La confiance en soi, la gestion des émotions, la communication, la prise de parole en public et les relations…

Ah…

Comment veux-tu que les personnes te voient comme un spécialiste si tu fais tout cela ?

Impossible !

Imagine que demain, le plombier te dise : « Je suis aussi cuisinier à domicile, information et expert en relation amoureuse ».

Cela m’étonnerait que tu le vois comme un expert. Et attention, souvent les personnes se prennent la tête avec leur spécialité pourtant c’est beaucoup simple qu’il n’y parait.

Ce midi, j’ai eu une conversation avec une personne qui était coach sportif et au début, elle me dit : « je coache tout le monde ».

Et en lui posant 5-6 questions, on s’est rendu compte qu’elle aidait les femmes entre 35 et 50 ans qui ne se sentent pas forcément bien dans leur corps et qui veulent perdre du poids, c’est une spécificité.

Attention, ce que je vais te dire risque de te faire peur mais pourtant si tu veux avoir une activité lucrative et épanouissante, tu te dois de mettre en place ce conseil :

« Tu ne dois accepter de travailler avec personne qui ne vient pas rentrer dans le type de client avec qui tu as décidé que tu travaillais ».

Pourquoi ?

Parce que tu n’auras pas développer une expertise avec ce type de personne et que cela ne sera pas épanouissant. Ne privilégie jamais un résultat à court terme à la place de ton intégrité à long terme. Jamais !

Tu vas donc attirer de nouveaux clients en étant positionné clairement et en aidant seulement un segment du marché (niche) sur un problème spécifique.

3) Ton Funnel Premium Pour Attirer de Nouveaux Clients

Qu’est-ce qu’un funnel ?

C’est une suite de communication que tu vas avoir avec ton prospect qui va le faire passer de : « Je ne te connais pas et je n’ai jamais entendu parler de toi » à « Je souhaite absolument travailler avec toi ».

Comment faire cela ?

J’explique tout le système en détails dans ce webinaire offert.

Mais je vais résumer car c’est vraiment grâce à ce funnel que tu vas pouvoir attirer de nouveaux clients haut de gamme facilement.

Imaginons…

Tu arrives sur le site internet d’une personne.

Cette personne te demande ton adresse email en échange d’une pièce de valeur (cela peut-être une vidéo, un webinaire ou encore un pdf).

Dans les jours qui suivent, tu reçois différents mails qui continue à t’apporter de la valeur tout en te proposant une session stratégique, cela s’appelle un funnel.

Le but est d’éduquer tes prospects et commencer à résoudre leur problème avant même que l’argent ait changé de main.

Pourquoi faire cela ?

Tout simplement car comme cela, tu vas t’imposer comme l’autorité dans leur domaine et la personne qui peut les aider. Ton but est de créer une relation de confiance avec les personnes qui te laissent leur adresse email et devenir ainsi leur meilleur conseiller.

Comme cela, si ces personnes ont un problème, elles viendront naturellement le résoudre chez toi.

Bien sûr, tu ne dois pas attendre que ces personnes viennent d’elles-même mais proposer à la fin de chaque communication à tes prospects de prendre rdv pour une session stratégique avec toi offerte durant laquelle tu vas :

  1. Créer une relation de confiance avec eux
  2. Comprendre leur situation
  3. Leur apporter de la clarté sur leur situation
  4. Leur proposer d’aller plus loin si ils le souhaitent (à travers tes programmes premiums)

Voici comment fonctionne un funnel et c’est là que tu vas pouvoir faire passer les personnes de « je ne te connais pas » à « j’ai envie de travailler avec toi ».

C’est le rôle d’un funnel et c’est grâce à cela que tu vas pouvoir attirer de nouveaux clients.

4)  La Génération Constante de Prospects

Oui, c’est super d’avoir un funnel mais si personne n’y rentre, cela ne sert pas à grand chose et cela ne te permettra pas d’attirer de nouveaux clients.

Il est donc important que tu aies une stratégie pour générer du trafic et faire rentrer des prospects qualifiés dans ce funnel.

Car dans le marketing, il n’y a que 2 choses à maitriser : Le trafic et la conversion.

La conversion, c’est le rôle de ton funnel et de ta session stratégique.

Pour le trafic, tu dois choisir une source de trafic qui te correspond et te permet d’obtenir de la visibilité rapidement.

Il existe plein de moyens pour cela : Les gurus vont te dire « tu dois absolument utiliser instagram », d’autres vont te dire que c’est Youtube, facebook, le blogging…

Honnêtement, elles fonctionnent toutes. Il suffit juste que tu en choisissent une en accord avec tes forces et ce que tu aimes faire.

Car le plus important, c’est que tu publies du contenu de qualité avec régularité.

Or… si tu n’aimes pas la manière dont la plateforme que tu as choisis, tu ne seras pas régulier.

Personnellement, je suis un grand fan de la publicité facebook car contrairement au trafic gratuit, cela te permet d’avoir une visibilité très rapide auprès de ton prospect.

Alors que le trafic gratuit prend du temps pour obtenir des résultats.

J’explique tout cela dans ce webinaire.

5) La Qualification De Client et Vente

Une fois que tu as un système qui génère des prospects qualifiés en automatique, il faut bien les emmener quelque part.

Et ce quelque part se fait en 2 étapes.

La première, c’est d’inviter tes prospects à remplir un formulaire de candidature de manière à ne prendre du temps que pour les prospects qualifiés et laisser tomber le reste.

Ensuite, tu vas avoir un appel avec les prospects les plus qualifiés, c’est la 2ème étape.

Le but de cet appel est d’apporter de la valeur à ton prospect et l’aider à clarifier là où il est, où est-ce qu’il a des problèmes et où il veut aller. Tu peux également lui expliquer comment il doit y aller : Le quoi.

Si tu fais cela à travers un process qui fonctionne, tu pourras avoir des taux de conversion au téléphone qui dépasseront les 60% sur des offres à plusieurs milliers d’euros.

J’ai personnellement plus de 50% de conversion au téléphone sur mes offres de coaching entre 5 000€ et 10 000€. Peut-être que ce chiffre te parait énorme mais en fait non… puisque tu ne vas parler qu’aux plus qualifiés.

Voilà.

J’espère que cet article t’a apporté de la valeur et que tu es maintenant prêt pour attirer de nouveaux clients

Si c’est le cas et que tu veux vraiment mettre en place cela rapidement et faire exploser ton business dans les semaines qui viennent, je te propose qu’on en discute durant une session stratégique.

Il te suffit de prendre RDV ici.

– Julien

Une Erreur A Ne Pas Faire Pour Vendre En Tant Que Coach (Et qui m’a coûté plusieurs milliers d’euros)

Une Erreur A Ne Pas Faire Pour Vendre En Tant Que Coach (Et qui m’a coûté plusieurs milliers d’euros)

Peut-être que tu n’aimes pas vendre ou au contraire que tu adores…

Peu importe puisque la réalité, c’est que tu dois apprendre te vendre en tant que coach si tu veux pouvoir réussir et aider les gens.

Maintenant imaginons cette situation :

Tu discutes avec un prospect qualifié.

Il parait intéressé.

Il te demande de lui en dire plus par rapport à ce que tu fais et comment tu peux l’accompagner.

Il se montre intéressé.

Tu te dis « Ah, peut-être un nouveau client, super ! ».

Vous finissez la conversation et il te dit « Ok pour moi, on y va ! ».

Tu raccroches le téléphone.

Tu te sens super bien et hyper enthousiaste.

En dinant le soir, tu en parle à ton conjoint et lui dit que tu as un nouveau client.

Le lendemain, tu reçois un message de sa part qui te dit : « En fait, après mûres réflexions, je pense que ce n’est pas le bon moment pour moi ».

Tu lis ce message et tu te sens déprimé.

Tu as cette boule dans le ventre : un mélange de colère et de déception.

Tu te dis que tu étais à 2 doigts et tu t’en veux toute la journée en te demandant comment faire la prochaine fois.

Je te rassure, tu crois peut-être seul.

Cela m’est arrivé 5 ou 6 fois, je pense en 1 an et demi.

Et c’est toujours aussi frustrant.

Mais je te rassure, j’ai trouvé une solution que je vais te partager maintenant.

Règle n°1 : Tant que l’argent n’est pas sur ton compte en banque, ce n’est pas un client.

Et oui, c’est une nuance très importante.

Quand mes clients me disent « Julien, j’ai un nouveau client ! ».

Je leur demande « Il t’a payé ».

Si la réponse est non alors ce n’est pas un client.

Car la définition même d’un client est une personne avec qui tu as eu une transaction financière.

Ton rôle ?

Faciliter et accélérer au maximum la transaction financière.

Comment ?

C’est simple, ce que je fais, c’est que maintenant (après avoir vécu plusieurs fois la déception d’entendre un non), je prends le paiement immédiatement après que la personne m’ait dit « OUI ».

Je veux que la personne effectue son paiement pendant que l’on est au téléphone. Je lui donne donc le lien vers le formulaire de commande et je ne raccroche pas tant qu’elle pas payé.

Cela peut peut-être te paraitre agressif et pushy comme méthode.

Pourtant en faisant, tu fais 2 choses :

1) Tu évites d’être totalement dégouté au moment où la personne t’annoncera qu’elle a changé d’avis.

2) Tu sers ton client dans ses meilleurs intérêts.

Effectivement, entre le moment où ton prospect raccroche le téléphone et le moment où il effectue son paiement, il peut se passer plein de choses dans sa vie… (qui vont le décourager d’acheter).

Il peut discuter avec sa femme qui va lui dire que c’est de la folie de mettre autant d’argent sur du coaching.

Surtout, il peut cogiter seul dans sa tête et se raconter des histoires comme quoi « c’est beaucoup d’argent » et se déconnecter du bénéfice de travailler avec toi.

Effectivement, il va repartir dans sa routine et ses schémas limitants qui l’empêche de s’engager et d’obtenir les résultats.

Or, en tant que coach, je suppose que ce qui compte pour toi, c’est de faire avancer tes clients.

Et pour cela, la première étape est qu’il te paye car c’est le premier engagement qu’ils vont prendre.

Donc ton premier rôle en tant que coach est de t’assurer que le processus de paiement soit immédiat, fluide et facile.

Voilà pourquoi tu dois avoir un formulaire de paiement afin que les personnes puissent n’avoir qu’à rentrer leur code de carte bancaire et qu’ils puissent le faire devant toi en restant dans cette énergie haute.

Vendre en tant que coach est un métier qui s’apprend et c’est un des éléments importants à comprendre…

8 étapes pour Vendre une Offre de Coaching Premium

8 étapes pour Vendre une Offre de Coaching Premium

Il y a 2 ans lorsque je me suis lancé dans le coaching, je voulais simplement vivre d’un métier qui avait du sens et faire ce qui me passionnait.

Puis au bout de quelques mois, j’ai réalisé si je pouvais bien vivre de mon activité et avoir un véritable impact dans la vie de mes clients, je devais cesser de penser comme un étudiant qui rendait des services à travers son coaching mais plutôt comme un entrepreneur prêt à transformer la vie de ses clients.

Et je vois trop souvent des coachs, formateurs et thérapeutes qui ont du mal à facturer et qui manquent de clarté sur ce qu’ils apportent réellement.

Pour être honnête avec toi, il m’arrive régulièrement de manquer de clarté car chaque fois que tu passes un cap, tu arrives dans l’inconnu.

Hier encore, je me faisais coacher pour définir ce que je pouvais apporter sur une offre de coaching à 25 000€ ou encore à 50 000€.

Bref…

Nous sommes pas ici pour parler de moi mais plutôt pour parler de toi et de comment faire évoluer ton activité.

En tant qu’accompagnant, tu es là avant tout pour servir et faire une différence dans la vie de tes clients. Mais lorsque le message que tu transmets manque de clarté, il est impossible pour toi d’attirer les clients que tu désires et ton marketing n’aura pas de sens.

Pour reprendre Carolin Sildo, la fondation de chaque business de coaching qui fonctionne est une profonde compréhension de :

  • De ton client idéal
  • De ta niche
  • De ta capacité à offrir à tes clients la transformation qu’ils recherchent.

 

A partir du moment où tu auras tous ces éléments, tu seras alors en mesure de créer à 2 000, 5 000 … 50 000€.

Oui, je sais.. lorsque j’annonce ces chiffres, il y a peut-être une petite voix qui vient te souffler :

… Je ne peux pas pratiquer un tel tarif car personne n’achètera

… Je ne suis pas assez bon pour proposer un tel tarif

… Ce que j’ai à proposer ne vaut pas ce tarif

Et j’aimerai te montrer aujourd’hui que tout cela n’est qu’une histoire que tu te racontes et t’aider à passer un cap dans ton activité.

Ok pour toi ?

Etape 1 : Identifier ce pour quoi tu es missionné

La première étape est d’identifier ce qui t’anime vraiment.

Ce qui te passionne.

Et à partir de cela, te demander quel différence veux-tu faire dans la vie de tes clients.

Attention… tu ne dois pas garder les réponses à ces questions superficielles.

Bien au contraire, tu dois creuser : Dans quoi est-ce que tu prends le plus de plaisir à faire une différence dans la vie des autres ?

Où est-ce que c’est facile pour toi de faire cette différence ?

Quelles sont les compétences uniques que tu as ?

Quel passé as-tu qui pourrait avoir un point commun avec les clients que tu veux accompagner ?

Par exemple, pour ma part, j’ai commencé par créer mon activité autour du tennis car j’avais moi-même vécu le haut-niveau. Ensuite, j’ai commencé à accompagner des entrepreneurs car j’ai longtemps galeré à ne pas faire décoller mon activité.

A toi de voir ce qui te touche, là où tu te sens appelé.

 

Etape 2 : Donne-toi les moyens d’aider ce type de client

 

Une fois que tu as identifié qui tu voulais aider, il va falloir devenir un expert dans ce domaine.

Quand je dis un expert, je ne parle pas de tout connaitre.

Ce qui est important, c’est que tu deviennes un expert à résoudre le problème principale de ton client cible et à lui permettre d’atteindre ton objectif.

Le reste n’a pas d’importance.

Ce qui compte avant tout, c’est que tu te positionnes sur les challenges de ton client idéal et ses profonds désirs.

Le mieux pour identifier ces éléments est tout simplement d’avoir le plus de conversation possible avec ce type de personne.

Les sondages sont une première approche mais la plupart du temps, cela reste superficiel.

 

Etape 3 : Définis la transformation que tu apportes

Récemment, ma coach m’a demandé de faire une chose : De créer des offres de coaching à 5 000€, 10 000€, 25 000€ et 50 000€.

Et pour chacune des ces offres, je devais définir une promesse de transformation.

Mieux encore, je devais aussi établir une garantie par rapport à ce que la transformation que je promettais.

Et si cette transformation n’avait pas lieu alors je remboursais la personne.

Dans les faits, cela ne se passe pas comme cela car la plupart du temps, il n’existe pas de garantie pour le coaching.

Mais dans l’esprit, c’est top car cela te permet de clarifier ce que tu apportes dans tes différentes offres.

Donc définis clairement la transformation que tu promets car c’est l’élément le plus important de ton offre.

 

Etape 4 : Définis la durée

Une fois que tu identifié la promesse de transformation de ton programme de coaching alors tu peux définir la durée.

Ne fais pas l’erreur de copier ce qui se fait ailleurs.

C’est à toi de définir ce qui t’inspire. Ce qui te semble top.

Définis une durée avec laquelle tu es confiant par rapport à la transformation de ton client et ne te compare pas aux autres.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse car mieux vaut 6 mois avec un résultat que 3 mois avec une promesse sans résultat.

Etape 5 : Fais un plan

Une fois que tu connais le monde intérieur de ton client idéal, tu peux alors commencer à imaginer le pack que tu vas lui proposer pour arriver à sa transformation. Mais attention… tu ne peux faire ce plan qu’une fois que tu connais exactement le challenge de ton client idéal et le résultat qu’il veut atteindre.

Tu peux structurer ton pack de coaching en étape, en semaine, en mois… Peu importe, tout ce qui compte, c’est de donner une ligne directrice à ton client pour lui permettre de savoir où il va.

Par exemple, lorsque j’accompagne des entrepreneurs, ils savent qu’on va travailler dans cet ordre :

  • Le client idéal et la niche
  • Le positionnement et le message
  • L’offre irrésistible
  • Le tunnel de vente
  • Le trafic

Car je sais qu’à travers cette structure, cela leur permettra de réussir le plus rapidement possible.

 

Etape 6 : Faciliter et accélérer la réussite de ton client

Maintenant, il est temps de réfléchir à la forme de l’accompagnement et surtout comment tu peux accélérer et faciliter l’atteinte de l’objectif pour ton client.

Voici ce que tu peux inclure dans le pack de coaching que tu vas proposer :

  • Appels de coaching
  • Groupe Facebook
  • Coaching en cabinet
  • Réponses illimitées par Sms ou Email
  • Formations vidéos
  • Pack de bienvenue
  • PDF d’exercices
  • Checklist
  • Etc …

 

Etape 7 : Facture ce que tu mérites

Le but de ce genre de programme de coaching haut de gamme est d’attirer les clients :

  • A la recherche d’une solution
  • Qui sont prêts à avancer et à changer
  • Qui sont prêts à payer

En attirant ce type de client, tu n’auras plus besoin de pratiquer des prix bas.

Car retiens-cela :

Le prix n’est jamais un problème. Si tes clients n’achètent pas, c’est pour une raison simplement : Parce que la promesse n’est pas assez forte.

Je sais… c’est difficile à accepter.

Pourtant, c’est la réalité.

J’ai longtemps pratiqué des prix « normaux ».

Jusqu’à réalisé que je ne voulais pas être un coach normal qui apportent des résultats normaux.

Non ! Moi ce que je veux, c’est apporter des résultats extraordinaires à mes clients.

Et pour cela, je mérite des prix extraordinaires.

Si ce que je viens dire te dérange, c’est peut-être qu’il y a quelque chose à travailler en toi ;).

Entre toi et moi, veux-tu vraiment être un coach normal qui apportent des résultats normaux ?

Je suppose que non ! Et pour cela, tu dois commencer à être payer à ta juste valeur.

Si tu ne factures pas un prix haut de gamme aujourd’hui, voici pourquoi :

Soit …

  1. Tu penses que ton expertise ne vaut pas cela. Ce qui signifie que tu n’as pas assez confiance en ton service, ou …
  2. Tu penses que ton expertise vaut cela.. mais tu as peur qu’en augmentant tes prix, personne ne soit prêt à te payer?

Je comprends tout à fait ce que tu vis. J’ai vécu longtemps cela moi aussi.

Comment dépasser cela alors ?

La première chose que tu DOIS comprendre est la valeur de ce que tu vends actuellement. Tu ne vends pas du temps. Tu ne vends pas de l’information. Tu ne veux même pas tes compétence.

Ce que tu peux est la valeur qu’à le résultat que tu promets pour ton client.

C’est tout.

C’est ce que veut ton client.

Combien cela vaut ?

Si tu es par exemple coach en pleine conscience et que tu accompagnes un client au bord du burn-out.

Qui ne dort plus la nuit.

Qui est dans l’angoisse constante. Ou tout simplement à bout, combien cela vaut lui de revenir au calme et d’apprendre à être heureux ? Cela n’a pas de prix.

Donc tu DOIS intégrer la valeur que tu apportes.

Tu ne vends pas une heure de temps.

Ni un ebook.

Ni une formation vidéo.

Tu vends un résultat spécifique. Et c’est à travers cette compréhension que tu dois fixer tes tarifs.

Etape 8 : Nom, Slogan et Branding

Souvent, les gens commencent par cela.

Pourtant, c’est qu’un détail.

Comme le glaçage sur un gateau.

C’est le moment d’y apporter ta personnalité, ta créativité et ce qui te fait vibrer en rapport avec le résultat que tu vends.

Sois aussi spécifique tu puisses.

Et voilà… mais je ne veux pas m’éterniser sur cette partie car c’est loin d’être la plus importante.

 

J’espère que cet article t’a plu !

Si c’est le cas, laisse-moi un commentaire et partage-le sur les réseaux sociaux.

Il ne te reste plus qu’à te faire connaitre en tant que coach.

Se faire connaitre rapidement en tant que coach

De fauché paumé à 5 000€/mois en automatique sur internet

De fauché paumé à 5 000€/mois en automatique sur internet

Vendredi dernier…

Je discutais avec mon coloc et je me rappelais qu’il y a 11 mois, je faisais ma première prise de parole en public.

Je tremblais.

Je cherchais mes mots.

Je pouvais à l’époque compter mes clients sur les doigts d’une main.

J’étais célibataire depuis un bon moment.

Je n’avais même pas assez de revenu pour me payer un loyer.

Tout le monde me disait que je ferais mieux de travailler dans la finance comme le faisait tous ceux qui Avec qui j’avais fait mon master…

…mais c’était inconcevable pour moi !

Et…

11 mois plus tard.

 

Je peux dire que j’ai bien fait.

Aujourd’hui je suis obligé de refuser des clients par faute de temps.

Je peux m’arrêter de travailler demain et continuer à gagner ma vie mieux que 90% des Français grace aux différents systèmes automatisés que j’ai mis en place.

Je peux partir voyager en travaillant 2h par Semaine et Gagner plus d’argent que si j’avais continue la finance.

Communiquer, parler en public est devenu simple pour moi.

Je suis entouré uniquement de personnes que j’aime et qui m’inspire.

Je fais uniquement ce que j’aime dans mon travail comme dans ma vie perso.

Je prépare un Iron-man !

Pourquoi je te raconte ca ?

Pour t’impressionner ?

Non !

Juste parce que je sais que les 7 milliards de personnes qui vivent sur cette terre ont au fond un rêve enfoui.

Et que très peu vont s’autoriser à le vivre…

Par peur d’échouer.

De manquer d’argent.

De ce que les autres vont penser !

Et tout ca au fond toujours par peur de ne pas être aimer.

Mais tout ce que je viens de te raconter n’a pas été possible que parce que j’ai écouté la voix de l’intérieur et non pas celle des autres.

Tout ça parce que j’ai préféré écouter mon coeur que ce me dictait la société !

Alors stp, si ce texte t’inspire…

Ne te dis pas que c’est cool !

Mais décide d’une action que tu peux entreprendre dès aujourd’hui pour donner une minuscule chance à tes rêves.

Fais-le !

Pour toi.

Car tu mérites de vivre une vie qui inspire.

Une Vie ou tu te sens remplie chaque matin.

Et fier de toi en te couchant chaque soir.

Et si…

Tu veux vraiment te donner les chances de réussir, je te conseille de réserver ta soirée –>

[thrive_leads id=’71’]

Avec passion

Julien

 

(suite…)