fbpx
Comment développer son entreprise en un temps record ?

Comment développer son entreprise en un temps record ?

J’imagine que tout entrepreneur souhaite développer son entreprise et ainsi obtenir plus de clients, avoir plus de temps pour toi, plus d’impact et plus d’argent pour te sentir totalement libre ? 
Cet article peut définitivement changer la trajectoire de ton business et de ta vie.

Oui, c’est ambitieux mais lis-le jusqu’à la fin pour vérifier de ce que je te dis n’est pas du bullshit.


Que signifie l’image en haut de ce post ?


Je te l’expliquerai dans la suite de ce post mais avant cela, laisse-moi te raconter une petite aventure :


Récemment, j’ai eu un coaching avec une personne qui aidait les autres à vivre mieux à travers la nutrition holistique.


On commence le coaching et je sens dans sa voix comme une sorte de résistante ou de malaise.

Je continue puis au bout de quelques minutes, je lui demande : “Comment te sens-tu là maintenant ?”.


Elle s’arrête et me réponds :


“Je vais être franc avec toi, je suis très réticente par rapport au marketing et la vente”


Je lui réponds alors que je comprends et je lui demande :


“Qu’est-ce que sont la vente et le marketing pour toi ?”.


Elle me réponds alors :


“Pour moi, les personnes qui font cela sont des personnes qui font du profits sur le dos d’autres personnes en leur racontant n’importe quoi et avec un but de faire de l’argent pour faire de l’argent sans aucune intention de contribuer”.


A ton avis, est-ce que son entreprise se développe comme elle le souhaite ?


La réponse est non bien sûr car tes résultats dans le monde extérieur ne sont que le reflet de ton monde intérieur.


Pourquoi ?


Parce que 95% de tes choix et de tes décisions sont dirigés par ton inconscient. Et le seul but de ton inconscient est d’agir de manière congruente avec la manière dont tu te vois et donc tu vois le monde.


Ainsi, si tu penses que le marketing et la vente sont des pratiques utilisées uniquement par les escrocs alors ton inconscient va tout faire pour ne pas être associé à ces gens-là.


Et même si derrière consciemment, tu dis vouloir plus de clients, TU VAS GALERER.


Ton inconscient est puissant… Beaucoup plus puissant que tu ne l’imagines.


Il dirige ta vie. Ton business. Tes choix.


Laisse moi t’expliquer cela.


Pourquoi as-tu les résultats que tu as aujourd’hui ?


Nous vivons dans un monde matériel où tous les résultats que tu obtiens dépendent de tes actions.


Or, la plupart des coachs vont coacher leurs clients uniquement au niveau visible, c’est-à-dire sur les actions qu’ils ont à faire.


Parfois, c’est une solution intéressante car forcément, en changeant le type d’action que tu mets en place, tu changes également les résultats.


Seulement, j’appelle cela du coaching de surface. Car si tu ne changes pas ton monde intérieur, tu seras toujours obligé de lutter pour obtenir de nouveaux résultats extérieurs.


Prenons un exemple assez basique :


Si je veux perdre du poids, je dois aller manger moins et faire plus de sport.


Sans donner un cours de nutrition, je dois tout simplement dépenser plus de calories que je n’en ingère.


Jusqu’à là tu me suis ?


Imaginons maintenant qu’inconsciemment, j’ai enregistré que “Sport = Douleur” et “Chocolat + Fromage = Monter au 7ème ciel” (Ce qui est d’ailleurs mon cas pour chocolat et fromage).


Ce qui va se passer, c’est que oui, je peux aller faire du sport 4 jours grâce à ma volonté mais cela ne tiendra pas dans le temps parce que mon monde intérieur dirige mes choix dans le monde extérieur.


Et ces choix vont donner lieux à des résultats bien précis.


99% du temps, ce qui bloque mes clients, ce n’est pas même pas les stratégies mais avant tout leur manière de voir le monde.


Margaux Klein dans son interview disait que pour elle, la réussite d’un entrepreneur dépendait à 100% de son développement personnel


Tu peux d’ailleurs retrouver l’interview ici : Ce qu’un coach doit savoir pour réussir sur internet.


Je partage plus ou moins le même avis mais…


Reprenons maintenant la croyance de la personne que j’ai eu en coaching :


“Pour moi, les personnes qui font cela sont des personnes qui font du profits sur le dos d’autres personnes en leur racontant n’importe quoi et avec un but de faire de l’argent pour faire de l’argent sans aucune intention de contribuer”.


Je lui ai ensuite posé plusieurs questions :


« Peux-tu me donner les noms de personnes qui t’inspirent ? ».


Elle me cite alors Deepak Chopra.


Je lui demande alors si Deepak Chopra a utilisé le marketing et la vente pour devenir ce qu’il est aujourd’hui.


Elle me réponds alors que oui mais que…


« Lui c’est différent ».


Ah, intéressant…


Puis après 2-3 questions, elle en arrive à la conclusion qu’il y a des exceptions par rapport à sa définition du marketing et de la vente.


Je lui demande alors :


« A ton avis, quel est le pourcentage d’exception ? »


Elle me réponds 30%.


On continue alors notre petit travail de questions puis…


Quelques minutes plus tard, elle en arrive à la conclusion que le marketing et la vente ne sont en soi pas des « MAUVAISES CHOSES » mais plutôt des ensembles d’outils puissants qui peuvent avoir beaucoup d’impact.


Et que l’impact qu’ils auront dépend avant tout de l’intention de la personne qui les utilise.


C’est également ce que je pense : Le marketing et la vente sont en soi NEUTRE.


Ce qui définit si cela est éthique ou non va uniquement dépendre de l’intention que l’entrepreneur y met.


Je pense également que si tu as un produit ou service qui peut changer la vie de tes clients, tu as l’OBLIGATION MORALE de faire tout ce qui est en ton pouvoir pour le mettre en leur main.


Et qu’il est égoiste de ne pas utiliser le marketing et la vente si tu penses que tu peux aider les autres.


Imagine avoir une pilule magique pour soigner le sida et avoir une personne terriblement malade à côté de toi.


Que ferais-tu ?


Choix n°1 : Tu la laisserais mourir par peur d’être rejeté en laissant ton égo dicter tes choix  ?


Choix n°2 : Tu écouterais ton coeur et prendrais ton courage à 2 mains pour lui donner ce médicament ?


Choix n°2, j’imagine…


Et c’est pareil pour le service que tu proposes.


Car aujourd’hui, au vu de la cacophonie qui règne sur le web comme le dirait Selma Paiva , tu ne peux pas attendre que ton prospect vienne vers toi par magie, tu te dois d’avoir un marketing puissant et de savoir vendre.


(Tu peux retrouver l’interview de Selma Paiva ici)


Maintenant…


J’aimerai que tu réfléchisses à 3 questions et que tu te poses réellement la question en laissant venir ce qui vient, pas en essayant d’avoir la bonne réponse.


En réfléchissant réellement à ce qu’il y a au fond de tes tripes :


“Qu’est-ce que l’argent pour toi ?”


“Qu’est-ce que le marketing pour toi ?”


“Qu’est-ce que la vente pour toi ?”

 

Ne passe pas à la suite sans avoir répondu à ces questions.

.

.

.

.

.

.

.

Tu y a répondu ? Vraiment ?


Si c’est le cas, il y a de grandes chances que tu aies mis sur le doigt sur la raison pour laquelle tu n’as pas les résultats que tu veux.


That’s all.


Tu te dis peut-être “Julien, qu’est-ce que je fais de cela maintenant ?”.


Commence par en prendre conscience et observe-toi au quotidien.


Prends conscience de toutes les actions et choix que tu fais basés sur cette croyance et cette vision du monde. C’est le premier pas vers le changement et tu vas voir que cela va évoluer au fil du temps.


Si tu veux prendre un raccourci et que l’on explose cela en quelques dizaines de minutes, réserve ta session stratégique ici.


Julien Musy


PS : Je t’avais promis de t’expliquer le sens de l’image dans ce post, je vais donc tenir ma promesse.


1) LA MANIERE DONT TU PARLES DE TON MONDE (LA BOUCHE)


…me donne des informations sur :


2) LA MANIERE DONT TU VOIS LE MONDE (L’OEIL)


…qui va déterminer avec précision :


3)  LES CHOIX, LES DECISIONS ET LES ACTIONS QUE TU VAS METTRE EN PLACE


…qui eux-même détermineront :


4) LES RESULTATS QUE TU OBTIENDRAS


Voilà pourquoi tous les résultats visibles que tu obtiens dépendant avant tout de ce qui passe en toi de manière invisible.

Comment être sûr de réussir en tant qu’entrepreneur ?

Comment être sûr de réussir en tant qu’entrepreneur ?

Hier soir, j’étais en coaching de groupe avec mes clients que j’aide à developper leur business (et en automatiser une partie)
 
Et à la fin, ils me demandent régulièrement « Tu n’as pas un truc de mindset à nous partager qui pourrait nous aider à avancer ? ».
 
J’ai toujours ça dans mon chapeau bien sûr car je suis convaincu que ce qui aide un entrepreneur à avancer, c’est avant tout son état d’esprit avant même parler de marketing ou de qualité de produit / service.
 
Et hier, je leur ai parlé d’une chose.
 
Je vais t’en parler dans ce post. Mais je préfère avant de te dévoiler la vérité.
 
C’est que ce que je vais te dire risque peut-être de casser tes fantasmes de vision board ou d’entrepreneur tout droit issue de la semaine de 4h.
 
Car ce que je te partagerais, c’est que ton niveau du succès en tant qu’entrepreneur (et dans tous les domaines de ta vie au passage) dépend d’une chose et d’une seule :
 
La TAILLE DES PROBLEMES que tu es capable de résoudre.
 
Car oui, un entrepreneur à succès, c’est quelqu’un qui avant tout qui est capable de résoudre des problèmes.
 
Soit il résout les problèmes de manière très efficace, soit il en résout sur un nombre important de personnes.
 
Et il est payé en échange de cela.
 
Pourtant, ce que je vois chez beaucoup, c’est que dès qu’il y a un problème, c’est la fin du monde et ce n’est pas normal.
 
Alors qu’au contraire, chaque fois tu rencontres un problème, c’est une opportunité à grandir et à changer les choses pour les améliorer.
 
Que ce soit un client chiant, un de tes employés qui agit comme tu le souhaites ou encore l’ursaff qui t’envoie gentiment une lettre de relance, c’est une opportunité à passer un cap.
 
Comme le dirait François Lemay, la vie c’est expansion-contraction. Expansion-contraction.
 
Tu ne peux pas l’éviter.
 
Même si beaucoup essaient de te vendre un développement sans problème, sans avoir à faire d’efforts, ca ne fonctionne pas comme cela.
 
Imagine développer un muscle.
 
Pense-tu que tu vas pouvoir être vraiment musclé en soulevant uniquement tes altères de 2,3kg sans jamais sentir ton muscle brulé ?
 
Non plus !
 
Car tu as besoin de cette phase d’expansion-contraction.
 
Et ce qui est génial, c’est que lorsque tu vois un problème comme une opportunité, tu n’es pas du tout dans la même énergie pour le résoudre que si tu as l’impression que « cela te tombe sur le dos ».
 
Ce que j’aime me rappeler également, c’est que j’en suis 100% responsable.
 
Oui, c’est parfois plus confortable de se dire que cela vient de l’extérieur et que je n’y peux rien.
 
Mais c’est confortable uniquement sur le très court terme. Car cela te mets dans une position d’impuissance.
 
Quand un client est chiant, je me rappelle que j’en suis responsable, c’était à être plus claire dans ma communication et dans qui je voulais attirer.
 
Quand un prospect me dit non alors que je sais que mes services l’aideraient réellement, je me rappelle que j’en suis responsable et c’est à moi d’être encore meilleur dans la vente.
 
Quand j’ai l’impression d’avoir trop de choses à gérer et que trop de personnes me sollicitent, je me rappelle que j’en suis responsable et que c’est à moi de mieux m’organiser.
 
Voilà…
 
Et c’est pareil pour tout. Ta capacité à atteindre tes objectifs dépend de ta capacité à ACCUEILLIR, EMBRASSER ET RESOUDRE LES PROBLEMES.
 
Ne les rejète pas, rappelle-toi qu’ils sont peut-être l’origine du prochain niveau du succès que tu atteindras.
 
 
Julien
 
 
PS : Et c’est exactement pareil dans tous les domaines de ta vie. Un conflit dans ton couple, c’est l’occasion de mettre en lumière un non-dit et de faire passer la relation au niveau supérieur.
 
Une phase de crise avec tes enfants, pareil.
 
Une maladie, l’occasion par la suite de mettre plus de conscience sur ta santé.
 
Une proche qui décède, l’occasion de mettre plus de valeur sur le temps passé en famille et de dire à tes proches combien tu les aimes.
 
Comme je le disais la semaine dernière, la douleur est inévitable, seul la souffrance est optionnelle (et celle-ci dépend uniquement du sens que tu donnes aux évènements)
Mindset par rapport à la vente : Ce que j’ai à te dire risque de te déranger

Mindset par rapport à la vente : Ce que j’ai à te dire risque de te déranger

🙊UN POST QUI RISQUE DE DERANGER CERTAINS ENTREPRENEURS & COACHS & THERAPEUTES MAIS QUE TU DOIS LIRE 🙂 🙏
 
(Mais qui peut faire passer ton activité au niveau supérieur si tu es prêt à entendre ce que j’ai à te dire à propos du mindset par rapport à la vente)
 
Sommes-nous bien sur la même longueur d’onde si je dis que :
 
– Tu a des compétences / connaissances qui peuvent profondément aider tes clients
 
– Tu as choisis ce métier car tu voulais un métier qui avait du sens et transmettre ton message
 
– Tu souhaiterais pouvoir aider le plus de monde possible avec ce que tu fais déjà
 
Si t’as choisi uniquement ce métier pour l’argent et quitter ton patron, ce post n’est clairement pas pour toi.
 
Par contre, si tu réponds à ces 3 critères, cela risque de te retourner le cerveau (dans le bon sens bien sûr)
 
J’ai quelque chose à te livrer…
 
Ton premier métier n’est pas d’être coach, ni thérapeute, ni consultant.
 
Oui, cela te surprend pourtant c’est la réalité.
 
Car ton premier métier est avant tout d’être entrepreneur.
 
Qu’est-ce que j’entends par là ?
 
Les 3 caractéristiques d’un entrepreneur sont :
 
1. Il cherche à résoudre un problème et se fait payer échange
2. Il met le développement de son entreprise au centre de préoccupation
3. Il cherche sans cesse à améliorer l’expérience client
 
Pour le point n°1, c’est plus ou moins ce que tu fais (même si ta relation à l’argent est peu être encore un peu compliqué).
 
Venons-en au point n°2 car c’est le thème du jour.
 
C’est marrant de voir que lorsque je discute avec des coachs, thérapeutes et formateurs, la plupart du temps ils me disent qu’ils souhaitent plus de clients.
 
Qu’ils en ont marre de voir leur agenda à moitié vide (pour certains, c’est au 3/4)
 
Pourtant, dès que je leur dis que les mots « vente et marketing », j’entends des « Ah oui, je sais que c’est à la mode mais je ne veux pas faire cela ».
 
Une des choses que m’avait appris un de mes premiers formateurs / coachs Ludovic Leroux, c’est que ce qui est important n’est pas « ce que tu fais » mais « qui te connait ».
 
Et le marketing, c’est justement cela, c’est faire en sorte d’être visible et que le plus de monde ait envie de travailler avec toi.
 
Tandis que la vente, c’est la 2ème étape car une fois qu’on te connait, il faut bien à un moment que ces personnes doivent devenir clientes.
 
Or, je sais que parmi ceux qui vont lire ce post, beaucoup se disent : « Non, le marketing et la vente, c’est de la manipulation ».
 
Oui, certains l’utilisent de cette manière.
 
Mais imaginons que demain tu aies un vaccin miracle pour le sida.
 
Et que tu sais que plein de personnes vont bientôt mourrir, est-ce que tu gardes le médicament dans ton coin ou tu communiques à mort (sans mauvais jeu de mot) sur ce médicament ?
 
Tu communiques bien sûr, ca c’est le marketing.
 
Maintenant, imaginons qu’une personne vienne te voir et te dise « J’ai entendu parler de votre médicament mais je n’y crois pas, ca ne marche pas ».
 
Tu vas bien sûr tout faire pour t’assurer que cette personne consomme le médicament car tu sais que cela va changer sa vie.
 
Et c’est exactement pareil pour tes services : « Si tu es convaincu que ton produit ou service peut changer la vie de tes clients, tu as l’OBLIGATION MORALE de faire tout ce qui en ton pouvoir pour le mettre en leur main ».
 
Donc il n’est pas du tout plus « spirituel » ou « honnête » de rejeter le marketing et la vente.
 
Au contraire, si tu fais cela, tu prives toutes les personnes qui auront besoin que tu les accompagnes d’évoluer.
 
Et pourquoi tu fais cela ?
 
Tout simplement parce que certains font n’importe quoi avec le marketing et la vente et donc tu as associé : marketing & vente = le diable.
 
Dans l’absolu, il y a peu de choses qui sont vraiment mal ou bien.
 
Si on prends l’argent : oui certains construisent des armes avec de l’argent mais d’autres créent des fondations pour sauver les enfants en Afrique.
 
Donc l’argent en soi est neutre. Ce qui lui donne une couleur, c’est que tu en fais.
 
Et c’est exactement pour le marketing et la vente.
 
Donc si tu penses que tu as un produit ou service qui peut aider les gens, assures-toi de libérer de ces croyances limitantes pour pouvoir faire un vrai choix (et non pas un choix conditionné).
 
Je pense que c’est un post qui va faire débat donc dis-moi en commentaire ton point de vue sur ce post.
 
Et partage-le si tu penses qu’il amène à réflexion :).
 
Julien
POURQUOI TU NE MERITES PAS DE REUSSIR ET TE SABOTE CONSTAMMENT

POURQUOI TU NE MERITES PAS DE REUSSIR ET TE SABOTE CONSTAMMENT

🤔🤔🤔 POURQUOI TU NE MERITES PAS DE REUSSIR ET TE SABOTE CONSTAMMENT 🤔🤔🤔
 
Je pense sincèrement qu’une des choses qui empêchent le plus de faire de grandes choses n’est pas :
 
– Leur parents
 
– Leur milieu social
 
– Leurs talents
 
– Leurs compétences
 
– Leur taille
 
– Leur âge
 
– Leur passé
 
– Etc…
 
Mais uniquement L’HISTOIRE QU’ILS SE RACONTENT A PROPOS DE :
 
– Qui ils sont
 
– Ce qu’il est possible ou non de d’être, de faire et d’avoir
 
– Si ils mérites de réussir ou non
 
 
Et c’est fou de voir à quel point en tant qu’être humain, nous avons cette capacité à se raconter des histoires qui n’ont aucun sens mais…
 
Auxquelles nous croyons fermement et qui nous empêchent véritablement de libérer notre potentiel.
 
Avant de raconter mon histoire, j’aimerai que tu réfléchisses à ce que je suis sur le point de te partager…
 
🙏🙏Crois-tu en un dieu ? En la vie ? Ou en quelque chose ?
 
Imaginons que tu crois en quelque chose et que ce quelque chose soit justement la raison pour laquelle tu es sur terre aujourd’hui.
 
Penses-tu réellement que ce quelque chose donne la vie à des millions d’êtres humains chaque jour en faisant un tri et en se disant :
 
« Lui il méritera de réussir », « Lui non ! » « Elle oui », « Elle vraiment pas ! »
 
Entre toi et moi, tu crois vraiment que cela se passe comme cela ?
 
Si c’est le cas, permets-moi de te dire que l’histoire que tu te racontes est encore plus grave que celle que je m’imaginais en écrivant ce post.
 
Bref..
 
Cela montre bien qu’à la naissance, nous sommes bien là pour exprimer notre plein potentiel et pour pouvoir réussir notre vie (en fonction de notre propre définition).
 
Seulement… au fil du temps, tu commences à venir justifier le fait que tu ne puisses pas faire cela ou pas être cela.
 
Et tu ne remets jamais en question ces « je ne peux pas ».
 
Seulement, cela va beaucoup plus loin que juste un « je ne peux pas ».
 
Cela conditionne ta vie sans même que tu ne t’en rendes compte.
 
Car tes choix sont à 95% gouvernés par ton subconscient.
 
 
Lorsque j’ai décidé de me lancer dans le coaching et d’être entrepreneur, j’avais 22 ans.
 
A cet époque, j’étais persuadé que j’étais « trop jeune ».
 
Et même si ma partie consciente voulait réussir.. Ma partie inconsciente faisait tout pour confirmer le fait que j’étais trop jeune.
 
La première année, je ne trouvais pas de clients… (ou très peu, merci d’ailleurs à ceux qui m’ont fait confiance).
 
Pourquoi ?
 
Tout simplement parce qu’aujourd’hui, les études montrent que les émotions se transmettent.
 
Et imagine si je ressens du doute et de la peur au moment de rencontrer un client.
 
Il va ressentir ce même doute et ce manque d’assurance… (aussi bon soit mon discours)
 
C’est pareil dans tous les domaines de vie : couple, finance, social, épanouissement personnel, famille…
 
SI tu penses inconsciemment que tu mérites pas de réussir, tu auras les résultats que tu t’es programmé à avoir : ne pas réussir.
 
Mais si on revient à mon histoire : Je me pensais trop jeune pour réussir.
 
On est d’accord que si juste une histoire que je me racontais.
 
Et que cette histoire venait justifier mes échecs.
 
Mais si on est honnête et qu’on regarde de haut ce qu’il passe : Est-ce qu’il existe au moins une personne sur terre qui à 22 ans ou moins a réussi en tant qu’entrepreneur ?
 
La réponse est oui.
 
Et elle est presque toujours oui.
 
Même si la réponse est non : Tout est impossible jusqu’à ce que quelqu’un le rende possible.
 
Tu peux toi aussi, tu le mérites autant que les autres, rendre ce qui t’inspire possible.
 
J’aimerais que tu prennes 2 minutes, une feuille de papier et un crayon et que tu commences par te demander :
 
« Dans quel domaine de ma vie n’ai-je pas les résultats que je veux ? ».
 
Une fois que tu as cela, demande-toi « Quel histoire je me raconte à propos de moi ou des autres qui me limite par rapport à cela ? »
 
Quelques exemples d’histoires courantes :
 
– Je suis trop jeune / vieux pour réussir
 
– Il y a plein d’autres personnes qui font déjà ce que j’ai envie de faire
 
– Je ne vois pas ce que je pourrais apporter de différent
 
– Je n’ai jamais été un bon communicant / un bon vendeur
 
– Je n’aime pas le marketing
 
– J’ai toujours été timide
 
– Dans ma famille, tout le monde a toujours été salarié
 
– Cela ne sert à rien de gagner beaucoup d’argent, je ne sais pas ce que j’en ferais
 
– Les personnes qui gagnent beaucoup d’argent sont des escrocs / égoistes / travaillent trop
 
– Je ne suis pas assez bien pour attirer le type d’homme ou de femme qui me correspond
 
– Je n’ai pas le corps qu’il faut
 
– J’ai toujours été gourmand
 
– Je n’ai jamais été sportif
 
– Bref… je pourrais y passer la journée tellement on peut être créatif en tant qu’être humain lorsqu’il s’agit de se mettre ses propres limites
 
La 3 étape va consister à te demander :
 
– « Est-ce que cela est 100% vrai ? »,
 
– « Est-ce qu’il existe au moins une personne au monde qui a les mêmes circonstances mais qui pourtant a les résultats que je souhaiterais avoir ? »
 
– « Est-ce qu’il existe au moins un moment dans ma vie où ce que je viens de dire ne s’est pas vérifié ? ».
 
4 ème étape :
 
Evaluer le coût de continuer à penser comme cela.
 
Demande-toi qu’est-ce qu’il va se passer dans 1 an, dans 5 ans, dans 10 ans, au dernier jour de ta vie si tu continues à penser comme cela ?
 
Comment tu te sentiras ? Rempli de l’intérieur ou avec des regrets ? Ressens-le !
 
5ème étape :
 
Remplacer l’histoire que tu te racontes par une histoire qui te tires vers le haut.
 
Et continue à ancrer cela jour après jour pour devenir le nouveau toi, le toi illimité, qui est venu sur terre avec une mission et qui a :
 
– le droit de réussir
– le droit de se réaliser
– et le droit de vivre la vie dont il rêve vraiment
 
Voilà…
 
Ce qu’il te reste à faire : Partager ce post car tu sais comme moi que cela peut aider énormément de personnes à prendre conscience des limites que l’on s’inflige seul.
 
Je serai également curieux que tu me dises en commentaire quelle est l’histoire que tu te racontes et que tu vas décider de lâcher à partir de maintenant.
 
Si tu veux qu’on en discute tous les 2, j’ai quelques créneaux de libre la semaine prochaine et je serai ravi de pouvoir t’aider !
 
Envoi-moi un message privé et on verra si je peux t’aider 🙂
 
Julien
COMMENT ETRE SUR DE REUSSIR EN TANT QU’ENTREPRENEUR OU DANS LE SPORT DE HAUT-NIVEAU ?

COMMENT ETRE SUR DE REUSSIR EN TANT QU’ENTREPRENEUR OU DANS LE SPORT DE HAUT-NIVEAU ?

Avant-hier, j’ai écris un post sur « dois-je prendre un coach ou un mentor ? ».
 
Et une personne m’a répondu que le problème, c’était que même si tu investissais sur un coach, tu n’étais pas sûr à 100% d’avoir des résultats et un retour sur investissement.
 
Cette personne a totalement raison…
 
La seule chose, c’est que le problème ne vient pas du fait d’avoir une garantie sur le résultat mais plutôt de vouloir une garantie.
 
Car j’ai une mauvaise nouvelle : En tant qu’entrepreneur ou sportif de haut-niveau, tu ne peux jamais être sûr d’avoir des résultats.
 
Par contre, il y a une chose qui est possible : Avoir la sensation d’avoir mis toutes les chances de ton côté et n’avoir aucuns regrets.
 
Quand tu fais des enfants, tu ne demandes pas de garantie à la vie par rapport au fait qu’ils vont être heureux et réussir… Pourtant tu le fais.
 
Et cela est pareil dans l’entreprenariat et le sport de haut-niveau : Si tu attends que quelqu’un te prenne par la main et te dise « Mon petit chou, je te garantis de réussir », tu t’es trompé de domaine.
 
L’entreprenariat et le sport de haut-niveau ne sont pas fait pour toi.
 
Car après avoir été au contact du sport de haut-niveau depuis 12 ans et plus de 3 ans dans l’entreprenariat, j’ai compris une chose :
 
CEUX QUI REUSSISSENT NE SONT PAS CEUX QUI ATTENDENT QUE L’EXTERIEUR LEUR FOURNISSENT UNE GARANTIE.
 
Mais il décident EUX-MEME d’ETRE LEUR PROPRE GARANTIE.
 
Voilà ce que j’ai pu observé…
 
Julien
 
PS : Etre entrepreneur ou sportif de haut-niveau est très valorisé dans notre société.
 
Pourtant, cela ne fait pas de toi quelqu’un de mieux ou de moins bien.
 
C’est juste un chemin de vie que tu choisis et il ne veut pas dire que tu es quelqu’un de bien ou pas…
 
Ce chemin de vie demande juste un niveau de responsabilité plus élevé par rapport à certains critères.
 
C’est tout !
 
Le message ici est simplement que si tu veux « réussir » à un niveau plus important que la plupart des gens, tu vas devoir être prêt à t’engager davantage que la plupart des gens
 
(Ce n’est ni mieux, ni moins bien juste un choix avec lequel tu dois être aligné)
La vie est précieuse (et on l’oublie)

La vie est précieuse (et on l’oublie)

😲😲CELA FAIT 10 ANS QUE JE N’AVAIS PAS EU AUSSI PEUR ! 😲😲

Hier, j’ai compris quelque chose.

J’aurais aimé le comprendre autrement…

Mais je pense qu’il y a des choses que tu ne peux vraiment comprendre que par l’expérience.

Nous étions en vacances en famille.

1 semaine au Club Med, plutôt cool !

Jusqu’à hier midi…

On déjeunait avec mon Grand-père.

Il semblait fatigué.

Mais c’était plutôt normal étant donné qu’on a fêtait ses 93 ans et qu’il avait fait un parcours de golf de 9 trous le matin.

Bref, on prend le café.

Et d’un coup, il perds connaissance.

Son côté gauche devient complètement parralisé.

Au début, nous pensons qu’il s’est juste endormi.

Puis au bout de quelques dizaines de secondes, on réalise qu’il y a quelques chose de plus grave.

Je vais prévenir l’infirmière.

Une autre personne part prévenir les pompiers.

Quelques minutes plus tard, les pompiers arrivent.

L’ambiance est lourde.

Toute la famille a peur.

A ce moment-là, je ne sais pas ce qui va arriver.

Peut-être était-ce la dernière fois que je pouvais passer du temps avec lui.

Tout le monde est conscient que ce sont peut-être ces dernières heures.

Je me contiens pour ne pas éclater en sanglot et ne pas ajouter encore plus de drame qu’il n’y en a déjà.

Et là je réalise !

Je réalise à quel point la vie est précieuse.

A quel point les gens que j’aime sont précieux.

Je réalise à quel point 99% du temps lorsque je critique, je juge, je me plains pour des broutilles, j’oublie la magie de ma vie.

Et je passes à côté des 86 400 secondes qui me sont données chaque jour.

Tout est rentré dans l’ordre pour mon grand-père.

Mais j’aimerai que toi et moi, on en tire une leçon et qu’on réalise la chance que l’on a d’être en bonne santé.

D’avoir des amis.

Des gens que l’on aime.

Des bras, des jambes, des qualités.

Des talents.

Un coeur qui bat presque 100 000 fois par jour sans même que nous ayons besoin de nous soucier.

Célébrons la vie.

Vivons à 100% !

Pour n’avoir aucuns regrets au dernier jour de sa vie !

Et pour apporter de pragramatique à ce post, dis-moi en commentaire ce que tu repousses depuis un moment mais qui te laissera des regrets si tu ne le fais pas.

Puis planifie cela dans ton agenda !

Julien