Cela fait plusieurs semaines que j’ai envie d’abandonner. 

Abandonner quoi ?

L’incroyable défi que je m’étais lancé en septembre dernier : Courir un Iron-Man.

Pour ceux qui ne connaissent pas, un Iron-man, c’est tout simplement : 3,8km de natation, 180km de vélo et 42km en courant.

 

Et ce qui se passe, c’est toujours la même chose : 

Quand tu te lances un défi, tu es toujours enthousiaste. 

Parce que tu es focalisé sur le résultat.

Puis peu à peu, je réalise le prix à payer de tout cela.

Je réalise que c’est beaucoup plus dur que ce que j’avais imaginé.

Je commence à avoir peur. 

Peur de ne pas être à la hauteur. 

Peur de ne pas réussir. 

 

Mon mental commence alors à chercher toutes sortes d’excuses.

Des excuses qui paraissent valables.

Du genre : Oui mais non… en fait c’est juste mon égo qui veut courir cela.

C’est pas important.

 

Pourquoi ces excuses arrivent-elles ? 

Tout simplement pour me protéger… C’est le rôle des excuses.

Et c’est à ce moment que tu dois te rappeler pourquoi tu fais les choses. 

Je me souviens qu’au moment où je me suis inscris, ce n’était pas pour moi.

C’était avant tout pour impacter des milliers de personnes à croire que tout est possible. 

Pour transmettre ce message que tu peux faire beaucoup plus que ce que tu imagines. 

 

Ce matin, je suis tombé (ou du moins j’ai cherché) une vidéo de motivation par rapport à l’iron-man.

 

Et dans cette vidéo, on m’a rappeler que ce défi, il allait bien au-delà de moi.

Il était là pour incarner un message de persévérance.

Ce message auquel je crois tant.

 

Et peut-être qu’à ce moment-même… tu te dis « Ok Julien mais moi je ne veux pas courir d’Iron-Man ».

Tu as raison !

Par contre, tu as sûrement un projet qui te tient à coeur. 

Mais qui te fait peur en même temps. 

Et c’est justement quand cela fait peur que tu dois y aller. 

Parce qu’il te permettra de devenir une nouvelle personne.

C’est notre but en tant qu’être humain : Croitre ! 

Avancer vers ce qui nous inspire.

 

Le seul truc, c’est que ce qui nous inspire n’est pas confortable.

Cela nous demande de nous dépasser.

Mais pourtant c’est le seul et unique moyen de se sentir fier de soi au dernier jour de sa vie. 

 

Tu peux choisir une vie de confort… (et c’est d’ailleurs ce que nous font miroiter les médias).

On essaie de nous faire croire qu’être heureux, c’est vivre dans le confort.

Pourtant, il en est tout autrement.

Pour être profondément heureux, tu dois oser. 

Oser faire ce qui te fait peur si tu sens que c’est important pour toi. 

 

Comment différencier ce qui important pour soi de ce qui ne l’est pas ?

 

Parce qu’en tant qu’être humain, on a justement cette possibilité de ressentir les choses.

D’avoir des frissons lorsqu’on tombe sur quelque chose qui nous inspire.

De sentir notre coeur qui s’accélère.

Et lorsque je regarde cette vidéo, j’en ai les larmes aux yeux.

 

 

Parce que je sais qu’au fond de moi, c’est ce qui me touche : Donner ce message que tout est possible. 

Il y a 2 ans, je n’aurais jamais cru possible la vie que j’ai aujourd’hui.

Le nombre de clients qui m’ont fait confiance cette année.

 

Et j’aimerais que toi aussi, tu réalises cela.

Tu réalises qu’au fond… tous tes rêves sont atteignables si tu t’en donnes les moyens.

Nous avons tous des rêves différents.

Et ces rêves nous ont été donné pour une seule raison : Les ACCOMPLIR. 

Alors STP, ne lis-pas cet article en te disant « Ok c’était intéressant ».

Mais demande-toi vraiment :

 

« Quel est le rêve que j’ai mais que je ne m’autorise même pas à imaginer ? ».

Et décide de commencer à y croire dès maintenant 🙂

C’est le plus cadeau que tu puisses te faire.

C’est ce que je te souhaite du fond du coeur !

 

Avec passion,

 

Julien

Share Tweet Share Email +1 Print